Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un p'tit tour de sacocherie

De Sicile en Asie centrale en vélo sacoche

Publié par sur

méridien, plus à l'est je n'irai pas.

Encore quelques jours en Asie, avant mon retour prévu le 9 août.



"Ah le Kirghizstan, tu verras c'est magnifique, ces montagnes, ces lacs, tout ce vert...". 
Oui c'est vrai, ce pays est un concentré de tout ce que j'ai pu voir jusqu'ici. Je retrouve le vert géorgien et ses paturages d'altitude. Je me tords le cou à l'aplomb de ces montagnes semblables à celles du Tadjikistan. J'ai du mal à trouver 2 bouts de carotte dans les gargotes au fond de vallées perdues comme au Tadjikistan et au Kazakhstan... MAIS...

79ième
79ième
79ième
79ième

Je pensais donc y trouver une bonne surprise. C'est mon dernier pays d'Asie Centrale et j'aurais aimé garder un bon souvenir de mes derniers tours de pédale. 
Malheureusement, l'accueil kirghize est très spécial. Plus que dangereux sur la route, il devient très alcoolisé dans les petits bleds. Les cyclos ne sont pas les bienvenus. J'ai réellement peur sur la route et me suis fait régulièrement frôler par des voitures (le frôlage en europe c'est 1m, ici c'est souvent inférieur à 20cm). 
Au début les sangles de mes sacoches, puis énervé par ce comportement de tueur j'ai mis un baton qui dépasse de 1m à ma gauche. J'ai toujours une touche par jour...
Le Kirghize a aussi tendance à confondre l'eau et la vodka. Invité à un petit déj, je fus surpris de voir une bouteille déjà sifflée. Ils étaient 2, c'était 7h30 du mat et ils prenaient la route...Réveillé à minuit au milieu de nulle part, on me demande de l'eau. Ah non pardon de la vodka. Voda et Vodka à moitié endormi j'ai confondu, pardon.
Du coup, c'est dur de profiter de cette nature. La première partie entre Osh et Naryn a été superbe. 3 cols qui tapaient, un itinéraire peu décrit et un bout de chemin avec Boris. Encore et toujours de la piste, bien plus exigeante que dans le désert kazakh, mais les bivouacs de rêve font vite oublier la tôle ondulée de la journée.

79ième
79ième
79ième

Je suis actuellement au bord du lac d'Issyk Kul, le 2ième plus grand lac de montagne après le lac Titicaca. Il est bordé au sud par le massif sino-kirghize du Tian Shan ("monts célestes" en chinois), au nord par le Kazakhstan. 
 

Encore 500 kilomètres pour revenir sur Bishkek. De voir la Chine si proche me donne envie de continuer. Mais je commence à fatiguer (quelques soucis mécaniques et de santé). L'Asie ça use, ces pistes surtout et cette vodka à 1€ le litre. 


9700 kil, 74 méridiens, 40 kg de riz + pâte + nodle, 10 litres d'essence, 5 mois, 4 fuseaux horaires, 2 crevaisons : ça c'est le prix du billet aller Modane-Bishkek en classe "by fair means". Il me reste le retour que je ferai en partie avec Virginie, mes parents et zoA, en classe "vacances". Pour ceux qui souhaitent aussi faire les derniers kms avec moi, je pense arriver par Courmayeur (donc Petit et Grand St Bernard, Iseran). Tenue correcte hivernale exigée car ça sera fin octobre.


Ah oui la chose la plus importante. Je pense à vous régulièrement et je ne serai pas là aujourd'hui sans votre aide. Je vous remercie...
A ma mère et mon frère qui ont assuré une sacré logistique (avant et pendant mon voyage) et qui m'ont encouragé dans les moments difficiles.

A mon père qui m'a donné des cours de méca vélo à distance et qui m'a fabriqué ce démonte K7 magique (ce dernier a également permi à 3 cyclos de continuer leur route en Géorgie, Azerbaidjan Tadjikistan)
A Virginie qui m'a laissé partir et qui m'a aussi bcp encouragé lors des épisodes neigeux en Italie et en Grèce.
A Aurel qui a partagé avec moi un des plus durs moments de cette traversée.
Aux 2 bobittos avec qui j'ai roulé plus de 1000 bornes et qui auraient pu me faire figurer au top de la loose mais qui ne l'ont pas fait.
A Fredo, Marie, Jeannie et Berty qui ont accepté mes "couch request" en échange de quelques m2 de parquet ou d'une frangipane épaisse comme une foccace.

A Emilie qui m'a loué une partie de sa cave pour ranger mon tajine.
Aux 2 autres bobittos de Chambé qui m'ont entraîné à rouler sous la pluie avec le sourire en terre périgourdine et limousine.
Aux 2 radiologues qui m'ont donné le bon rythme avec la 303 et que j'ai continué à suivre jusqu'à la 316.
A mes managers qui m'ont aussi laissé partir et qui ont bien voulu garder mon fer à souder jusqu'à mon retour mi-nov (enfin j'espère).
Aux Modanais qui m'ont régulièrement envoyé des news pour garder un contact avec le bled.
A Benj et Anne, longtemps avec une longueur d'avance, qui m'ont filé tous les bons plans depuis la Turquie jusqu'au Tadjikistan (après ils ont passé le petit plateau et se sont retrouvés au fond du peloton).
A Scott qui m'a habillé avec du matos très technique.


Ca sera mon dernier post. Le but de ce blog était surtout de donner des news à la famille, aux amis (ah oui puis ça fait classe et people un blog). Mais j'espère aussi qu'il vous a  donné l'envie de voyager sans énergie fossile ; avec votre énergie et un vélo.

 

Pour conclure, un petit dialogue que j'ai bien aimé et qui me fait encore sourire (en Azerbaidjan je crois). 
"Tu es touriste ?" 
"Non je voyage à vélo" 
"Ah !! Ton métier c'est touriste en vélo ??"
;-)

 

Les photos de ce dernier pays sont ici :

https://picasaweb.google.com/urankar.lionel/kirghizistan

 

Un vélo, une carte : l'essentiel pour voyager

Un vélo, une carte : l'essentiel pour voyager

Articles récents

Hébergé par Overblog